Pavillon des Carrosses

Pavillon des Carrosses

Pavillon des Carrosses

Inaugurée le 19 avril 1973 par Paul VI, la collection de carrosses renferme, comme pièce maîtresse, la magnifique Berline de Grand Gala, construite à Rome en 1826 pour Léon XII. On admirera aussi les neuf berlines de cérémonie qui ont appartenu aux papes ou aux princes de la Sainte Église Romaine, comme celle du cardinal Luciano Luigi Bonaparte, qui la reçut de son cousin Napoléon III, empereur de France.
Hormis les carrosses « protocolaires », sont exposées deux berlines de voyage historiques, l’une utilisée par Pie IX pour son retour d’exil, après les mouvements révolutionnaires de la République Romaine, l’autre pour le dernier voyage du « Pape Roi ». Tous ces carrosses, y compris les chaises à porteurs, les habits de cérémonie et les harnachements pour chevaux, sont un témoignage historique de la mobilité pontificale. Font aussi partie de la collection des voitures, qui marquent l’évolution du transport.
Si l’entrée au Vatican de la première voiture, avec la plaque diplomatique 404, eut lieu peu après le début du pontificat de Pie XI, quand l’Association des Femmes Catholiques de Milan offrit au pape une Bianchi Tipo 15, c’est seulement à la signature des Accords du Latran (1929) que les principales usines de voitures internationales rivalisèrent pour offrir leurs meilleures véhicules au pontife. C’est ainsi que sont arrivées la Graham Paige 837 ainsi que la Citroën Lictoria C6, conçue ad hoc, et la première Mercedes, la 460 Nürburg limousine dessinée par Ferdinand Porsche. La « flotte de voitures » des Musées du Vatican comprend aussi la Mercedes 300 Sel, la Fiat Campagnola liée à l’attentat subi par Jean-Paul II en 1981 sur la Place Saint-Pierre, trois Papamobiles (Land Rover, Toyota et Mercedes 230 GE), la dernière Maggiolino produite par Volkswagen à Mexico en 2003 et la Renault 4 offerte au pape François en 2013.